Lire et écrire les carnets.


carnetstorcatis

Week-end régional du GFEN 26 et 27 novembre 2016 à Perpignan

Local Ceméa, 7 avenue des Palmiers, Perpignan.

Une culture des brouillons de la pensée

vendredi 30 septembre 2016 par gfen66

Carnets de laboratoire, carnets d’esquisses, carnets d’humeur, carnets de voyage, innombrables carnets qui conservent les traces des dessous et des arrières boutiques, les ratures et les cicatrices, les ébauches et les empreintes, les balbutiements. Carnets, précieux reliquaires des processus de production. Les brouillons sont des trésors. Carnets intimes où aucun résultat n’est exigé, où raté et réussi n’ont pas cours.

Samedi 26, 9h : accueil

9h30-12h30 : Démarche d’exploration : Faut-il ne pas montrer ses dessous ?

Le carnet, petite histoire d’un fragment de soi … livre de raison … Dans les carnets surgit l’ordre qu’on se fabrique …

Exploration de l’univers des carnets d’artistes, carnets de bord de recherche, cahiers de préparation de cours, brouillons d’élèves, brouillons d’écrivains, … Quel gain y a-t-il à partager ces traces collectées de projets inaboutis, de pensées fugaces, de références provisoires ?

Chacun peut apporter ses carnets !

Samedi 26 de 15 heures à 18h, atelier d’écriture

Dans les parages d’une expo : “Choses vues”.
Vivre une expérience de création dans les parages d’une œuvre plastique : l’exposition “En double Compagnie” – Hélène Peytavi et Muriel Valat-b à la librairie Torcatis.  Faire le pari que nous sommes tous créateurs. Écrire pour voir, écrire pour percevoir, écrire pour vivre et faire exister l’émotion esthétique en la conscientisant : une émotion au carré, dédoublée, redoublée dans la prise de risques de la socialisation.
L’atelier nous convie à un Voyage en poésie. Que se passe-t-il quand je visite l’exposition avec mon «carnet de bord», comment les mots m’aident-ils à «voir», stimulent-ils la perception, font-ils exister la sensation ? Comment je visite l’exposition et quel chemin de création cela stimule-t-il en moi?
Une expérience personnelle intime mais vécue dans le groupe, en lien avec les autres et en lien avec l’écriture des autres (temps de socialisation des choix personnels) et comme moment de l’aventure littéraire du monde.

Dimanche 27 9h30-13h, atelier-plaquette, réalisation d’un numéro de la revue de recherche du GFEN66, Caboches Balladeuses.

… Faire partager des étincelles nées dans les têtes des personnes présentes aux stages, parce que ces étincelles offrent à qui veut les prendre des pistes pour faire avancer sa personne, sa réflexion, sa pratique, son monde. Comme un carnet collectif ?

Ce stage s’est construit en lien avec l’exposition « En double compagnie » de Muriel Valat-b et Hélène Peytavi, à la Librairie Torcatis (vernissage le 05 novembre) et avec la table ronde « Le carnet dans tous ses états » à la librairie Torcatis, le 12 novembre à 17 heures.

Tarif : 1,5% du revenu mensuel pour les adhérents GFEN, 3% pour les non-adhérents.

S’inscrire : nous contacter