Au pied de la lettre


Serge Le Guen

 

Dans une classe de 5°, je lance un atelier d’écriture Pas difficile, on se cherche d’abord du vocabulaire… Certains élèves me subissaient en français l’an passé et savent déjà ce que sont l’axe idéel et l’axe matériel.

SCHOOL

Fool       Bag
Book       Teacher
Skate-board       Pen
Look       Pencil-case
Scout       Blackboard

Certains ne comprennent pas très bien, et un en particulier pense qu’il faut plus de deux axes à cause de l’interférence des deux langues… le breton n’est pas encore de la partie, ça viendra plus tard…

La chasse au Piku

Avec tout ça certains sont un peu perdus et je ne sais comment on revient au français et à partir du mot “chaise” on trouve le mot “punaise” qui irait aussi bien sur l’axe matériel que sur l’axe idéel. Au tableau se trouve écrit :

CH/AISE – CH/AIR
|
PUN/AISE

“Monsieur, monsieur….

On pourrait inventer une autre langue… Punaise Ça se dirait PUN/AIR…”

Ça s’appelle du détournement de lancement d’atelier d’écriture… C’est pas cher… Et ça peut…

Le deuxième mot de la langue provisoirement appelée PIQUE CUL ou PIKU ne tarde pas à naître :

E/COLE – S/CHOOL

AL/CO0L –> AL/CHOOL

(anagramme d’ALCOHOL)

3° mot proposé :

colle → CHOOLL

Il y a discussion car on n’est pas passé par le mot anglais. On accepte tout de même en décidant qu’il y aura plusieurs moyens pour créer des mots (tout le monde n’est pas convaincu).

FAUTEUIL – ARMCHAIR

ACCUEIL → ACCHAIR

La classe est en ce moment en pleine ébullition. Une discussion passionnée s’engage sur le fait que les Esquimaux, qui n’utilisent pas de fauteuil, seront très embêtés quand on leur dira ACCHAIR car ils ne pourront savoir à quoi ce mot correspond… Certains suggèrent qu’on leur montrera l’objet en disant le mot…

C’est un élève qui donne la consigne de travail pour le lendemain.

En utilisant la même technique ou en en inventant une autre, trouve de nouveaux mots pour notre langue (qui est un code secret, on. n’en parlera à personne, d’accord, Monsieur ?),. Tu devras être

capable de les défendre devant la classe.

Ça avance vite :

→ AIR → aise
aire
ING → ose
AVANE → avion
PRING → printemps
OW-HOUSE → table
POMPLE → pomme
PEAEK → parier
THEAD → tête
MUALL → mur
GABON → garçon africain
MOUSE → maison
FRISH → c’est la nouvelle langue (c’en est fini du Piku)
PADON → la capitale
CHONG → chanson
CHING → chanter

Une nouvelle “technique” est apparue :

AV/TON – PL/ANE AVANE

Et la rigueur ?

Voici. quelques questions qui se sont posées au détour des découvertes :

1. Il faudrait inventer une prononciation ; AIR a deux sens ; va-t-il avoir deux prononciations, deux orthographes ? On propose /εr/ et /aia/, “air” et “hair”.

2. PAEAK : 3 voyelles se suivent. Ça existe ?

3. Notre langue sera “précise” : GABON → enfant africain

MOUSE → souris de maison

4, Dans quel pays imaginaire va être parlée la langue ?

FRANCE – ENGLAND FRAND

5. Si on savait quels problèmes les autres ont eus pour construire leur langue, ça nous aiderait à régler nos problèmes.

6. Pour que mon mot soit accepté, je dois le défendre : par rapport à la logique des langues existantes que .je connais ou à la logique interne à la langue créée,

Cette classe de 5° est constituée d’un groupe de 15 élèves rassemblés en fin de 6° à cause de leurs difficultés en mathématiques…

7. Va-t-on être obligés de créer tous les mots ?

Nous sommes allés au CDI faire des recherches sur les langues, les alphabets,…

A suivre…