Statuts Labos de Babel Monde 2011


Statuts de l’association « Labos de Babel Monde »

PREAMBULE

L’association « Labos de Babel Monde » inscrit son action dans le champ des mouvements de l’éducation populaire au niveau international ayant pour objectif de lutter pour un monde d’égalité et de justice, pour le développement partagé des connaissances et pour une culture de paix. Son champ théorique et pratique est celui de l’Éducation Nouvelle et de son pari philosophique : « Tous créateurs Tous chercheurs Tous capables ». Sa fonction spécifique est de contribuer à

  • faire exister à travers des œuvres collectives multilingues une culture du multilinguisme
  • donner un statut scientifique aux savoirs et connaissances produits par l’expérience multiculturelle et multilingue des réseaux d’éducation.

Article 1 : FONDATION – TITRE et DUREE

Il est donc fondé entre les adhérents aux présents statuts, sous l’égide de la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901 régissant les associations, un réseau d’acteurs de l’Éducation Nouvelle et de l’Éducation Populaire du monde ayant pour titre : « Labos de Babel Monde».

Sa durée est illimitée.

Article 2 : OBJET et BUT

  • Promouvoir et développer des pratiques éducatives et pédagogiques fondées sur la prise en compte et l’accueil de la pluralité linguistique de fait des groupes humains et conduisant à la critique des habitudes liées aux monolinguismes d’État.
  • Expérimenter et diffuser des pratiques d’intelligence collective, de création artistique et de recherche, affirmant l’égalité des langues et le droit à l’égalité linguistique des personnes.
  • Produire et diffuser la connaissance, les concepts et les savoirs scientifiques résultant de l’expérience produite par ce paradigme, pour une nouvelle mondialité.

Article 3 : OBJECTIFS et MOYENS

Les moyens pour mettre en œuvre ces finalités sont :

  • la création et/ou labellisation de laboratoires locaux
  • le développement des pratiques artistiques axées sur le dialogue des langues et des cultures
  • les actions de formation,
  • l’organisation de rencontres internationales,
  • l’apport d’une contribution pratique et théorique à des Forums, colloques, séminaires de réseaux traitant de questions en lien avec ces finalités
  • la promotion d’outils pédagogiques, de jeux d’apprentissage et diverses autres activités dans les domaines de l’éducation populaire, de l’éducation scolaire et d’adultes, de l’éducation à l’environnement

Les objectifs visés sont :

  • Découvrir et explorer les enjeux émotionnels et cognitifs du multilinguisme et la richesse, au-delà des langues, des parlers populaires.
  • Interroger le lien entre les langues et leurs écosystèmes
  • Provoquer la rencontre entre langues dites ” minoritaires” sans passer par les langues dites majoritaires. Pour cela, l’Art est un  langage universel hors du commun.
  •  Provoquer la rencontre entre les langues d’un même pays et la conscience du monde que chacune d’elle porte.
  • Transformer l’enseignement des langues en milieu scolaire 

Article 4 : ADHÉSION

L’association se compose de personnes physiques adhérant aux présents statuts.

Chaque membre paie une cotisation annuelle dont le montant est fixé par l’assemblée générale.

Article 5 : SIÈGE SOCIAL

Le siège social de l’association est fixé à PERPIGNAN

Il pourra être transféré sur simple décision du collectif d’organisation.

Article 6 : DECISIONS ET VOTES

Les décisions sont prises par consensus (c’est-à-dire aucun vote contre), après délibération. Les modalités nécessaires à l’application de ce principe sont précisées par le règlement intérieur.

Article 7 : RADIATION

La qualité de membre se perd par :

  • La démission
  • Le décès
  • La radiation prononcée par le collectif d’organisation pour non paiement de la cotisation ou pour motif grave, l’intéressé ayant été invité par lettre recommandée à se présenter devant le bureau pour fournir des explications, avec possibilité d’appel de cette décision auprès de l’Assemblée Générale la plus proche.

Article 8 : RESSOURCES

Les ressources de l’association comprennent :

  • Les cotisations
  • Les dons
  • Les droits d’auteur
  • Les ressources diverses provenant des activités (participation aux frais, droits d’entrée, actions de formation, etc…)
  • Les subventions et aides de l’Etat, des Régions, des Départements, des Communes, de l’Union Européenne ou d’autres organismes privés ou publics.
  • D’une manière générale, toutes ressources compatibles avec son objet et autorisées par la loi.

Une comptabilité pour l’enregistrement de toutes les opérations financières est tenue à jour.

Article 9 : INSTANCES

Les adhérents se donnent les structures dont ils ont besoin pour travailler.

Les instances de décision sont : le Congrès, l’Assemblée Générale ordinaire de Congrès, l’Assemblée Générale extraordinaire, le Collectif de Direction, composé d’un Collectif d’Organisation, d’un Comité Artistique et Culturel et d’un Comité d’Expertise Scientifique, et le Bureau exécutif.

Par principe, les instances de décision, à tous les échelons, mettent en oeuvre dans leur organisation et leur fonctionnement les valeurs, pratiques et savoirs que le travail du réseau vise à promouvoir et établir.

9.1. LE CONGRÈS :

Le Congrès se réunit dans la mesure du possible tous les deux ans (et au minimum, en cas de difficulté, tous les 3 ans). Il permet la mise en commun et la confrontation des pistes de création et de recherche des instances locales et des militants. Sa fonction est de rendre publics les débats, assurer la circulation des œuvres, formuler les découvertes et les concepts émergeant du travail collectif du réseau, en réaffirmer ou modifier les orientations pour la période à venir.

Il établit les rapports d’activité et le rapport moral, les comptes de la période, élabore le rapport d’orientation et le cadre prévisionnel du budget.

Cette élaboration collective est soumise à l’approbation des membres présents à l’Assemblée Générale de Congrès, sans possibilité de procuration. Toutes les solutions sont donc recherchées pour que tous les adhérents puissent participer à l’élaboration de décisions qui les concernent.

Le Congrès élit en son sein 3 collectifs qui constituent ensemble l’instance dirigeante de l’association entre deux Congrès et veillent à la mise en œuvre de ses décisions : un collectif d’organisation, un comité d’expertise scientifique, un comité artistique et culturel. L’élection est validée par l’Assemblée Générale.

9.2. L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ORDINAIRE DE CONGRÈS

L’Assemblée Générale ordinaire se réunit tous les deux à trois ans dans le cadre du Congrès. Elle est composée de l’ensemble des membres à jour de leurs cotisations.

Les convocations à l’Assemblée Générale ordinaire sont envoyées six semaines au moins avant la date de l’Assemblée Générale, accompagnées de l’ordre du jour.

L’Assemblée Générale entend le rapport d’activités et approuve le rapport moral et les comptes de la période.

Elle valide l’élection du collectif de direction.

Elle approuve le règlement intérieur et le modifie si besoin.

9.3. L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE EXTRAORDINAIRE

Sur la demande du collectif d’organisation, ou des deux tiers des membres de l’association, le Bureau doit convoquer une assemblée générale extraordinaire.

L’Assemblée Générale Extraordinaire est seule compétente pour modifier les statuts ou dissoudre l’Association.

Elle ne délibère valablement que si les deux tiers au moins des membres à jour de leurs cotisations sont présents. Elle statue alors à la majorité absolue des membres présents à bulletin secret. Si à la suite d’une première convocation, le quorum des deux tiers n’a pas pu être réuni, le Secrétariat Général Collectif convoquera dans le délai de un à trois mois une nouvelle Assemblée Générale Extraordinaire avec le même ordre du jour. Elle statuera au consensus des membres présents quel qu’en soit le nombre.

9.4. LE COLLECTIF DE DIRECTION

L’association est dirigée par un collectif d’organisation comprenant au moins dix membres issus de différents collectifs locaux et représentant la diversité des pays, continents et langues présents dans le réseau et un bureau exécutif d’au moins 3 membres, élus pour deux années par l’assemblée générale. Ce Collectif est assisté de deux Comités élus dans les mêmes conditions que lui et chargés de veiller aux missions culturelles et scientifiques de l’association.

9.4.1. LE COLLECTIF D’ORGANISATION

Le collectif d’organisation est l’organe d’application des orientations fixées par le Congrès. Il détermine les objectifs et les moyens à mettre en œuvre pour faire aboutir les diverses activités programmées. Il met en place au sein du réseau les commissions de suivi des différents pôles d’activité définis par le Congrès.

Le collectif d’organisation se réunit au moins deux fois par an. Le lieu de la réunion et la responsabilité de son organisation sont tournants. Tous les groupes locaux constitués doivent à tour de rôle l’accueillir et en assumer l’ordre du jour et l’animation.

Le collectif d’organisation se donne les moyens de communication nécessaires à l’information des adhérents sur les réunions qui conditionnent la mise en œuvre des activités du réseau. En-dehors des réunions présentielles il s’organise pour fonctionner avec les moyens de communication à distance à sa disposition.

Le collectif d’organisation est élu par l’ensemble des membres de l’assemblée générale.

Les personnes mineures de 16 à 18 ans peuvent être élues au collectif d’organisation.

  1. LE COMITÉ ARTISTIQUE ET CULTUREL

Il est élu par le Congrès. Il veille à la mutualisation et à la promotion des expériences artistiques, au développement et à la circulation des oeuvres collectives produites par le réseau dans le cadre de sa pédagogie. Il est responsable devant le Congrès de l’autorité culturelle du réseau. Au moins deux de ses membres sont également membres du Collectif d’Organisation.

  1. LE COMITÉ D’EXPERTISE SCIENTIFIQUE

Il est élu par le Congrès. Il veille à la mutualisation et à la promotion des analyses, démarches de conceptualisation et théorisations de l’expérience pédagogique du réseau. Il est responsable devant le Congrès de l’autorité scientifique du réseau. Au moins deux de ses membres sont également membres du Collectif d’Organisation.

9.5. LE BUREAU

Composé d’au moins 3 et au plus 8 membres, tous co-présidents, il est élu au sein du collectif d’organisation. Ses membres se répartissent la responsabilité des tâches nécessaires à l’exécution des décisions du collectif.

Article 10 : REGLEMENT INTERIEUR

Un règlement intérieur établi par le collectif d’organisation et approuvé par l’assemblée générale complètera les présents statuts sur les règles de fonctionnement qui n’y sont pas prévues.

Article 11 : DISSOLUTION de l’ASSOCIATION

La dissolution de l’association ne peut être prononcée que par une assemblée générale extraordinaire convoquée à cet effet. Cette assemblée ne peut prononcer la dissolution qu’au consensus des membres présents, à jour de leurs cotisations. L’assemblée désigne un ou plusieurs commissaires chargés de la liquidation des biens de l’association. Elle désignera les associations culturelles auxquelles l’actif disponible sera attribué.

Le Bureau provisoire

les fondateurs