« Paroles perdues »


Démocratie et traduction

Stage-séminaire

9 et 10 novembre 2019

avec Mohamed Bouazzi, des Labos de Babel Maroc

Certaines pratiques sociales très habituelles peuvent être des entraves au développement de la démocratie.

Avec Mohamed Bouazzi, enseignant et traducteur, les Labos de Babel interrogent de ce point de vue les pratiques de traduction.

De quoi privons-nous la vie de la cité, et la pensée commune, quand toute parole doit être formulée dans une même langue, quitte à devoir toujours passer par des traducteurs ? Les langues du monde ne sont-elles toujours qu’une affaire d’experts ?

Télécharger le tract d’invitation au séminaire

Après l’atelier-débat de Mohamed Bouazzi en novembre 2018,

“le traducteur dans l’espace public, pour aider au partage des langues ou pour l’empêcher ?”.  http://labosdebabel.org/traduc/ ,

nous proposons cette année d’expérimenter un autre rapport au texte et à ses traductions, pour des pratiques solidaires de construction du sens, pour une pédagogie solidaire de la lecture, des langues, et de la traduction.

Peut-on accéder à une œuvre / à un discours à travers une traduction ? La traduction peut-elle remplacer l’original ? Peut-on se passer de l’original ? À quel prix ?

Peut-on se passer de traducteurs ? Avec quelles conséquences ?

Comprendre, interpréter, traduire, quelle différence ?

S’inscrire avant le 1er novembre pour permettre la poursuite de la préparation

(mail à jean-louis : jlcord2ATwanadoo.fr)

Organisation matérielle

Lieu : local des CEMEA ; 7 Avenue des Palmiers, 66000 Perpignan

Horaires :

Samedi 9 novembre 9h30 -18h Dimanche 10 novembre 9h30 -15h

Participation aux frais : 1,5 % du salaire mensuel ; 0,75 % pour les adhérents.

Hébergement possible chez les militants

Accueil enfants si demandes suffisantes.