Dialangues 6-7 : numéro “Explolangue”


Dialangues n°6-7, février-mai 1987
Pierre VALAT
editodialangues

Une septième parution se devait d’être une étape exceptionnelle ; ce nouveau numéro de Dialangues n’ira pas à l’encontre de la règle, mais avec des motivations plus pratiques que magiques.
Double, ce N°6/7 l‘est de plusieurs manières : par sa matière, avec le choix restreint de deux articles importants, par ses objectifs, résumé des deux préoccupations qui sous-tendent toute activité au sein de la revue et que chacun des deux articles vient exprimer.
Dialangues, c’est le lieu d’échange pour tous ceux qui gravitent autour du secteur Langue(s), mais nous y avons toujours refusé l’activité de collecte de “recettes” pédagogiques pour privilégier des rapports critiques d’expériences. Qu’avons-nous à faire de techniques figées alors que les conditions de leur réussite tiennent aussi à la nature des participants, de l’animateur, des circonstances?
Dialangues, c’est la voix du Secteur Langue(s), essentielle pour la relance constante d’une dynamique autour de la réflexion sur la langue. Nous avions déjà des échos de la vie du secteur dans les différentes régions, nouvelles de stages pour l’essentiel ; avec ce numéro la revue reprend son rôle de proposition en offrant à l’exploration une démarche-clef, comblant un manque souvent relevé de matériau propre à animer des stages.
Un bilan quasiment complet d’une pratique individuelle et de ses fondements théoriques par un enseignant de Langues Anciennes, le compte-rendu des orientations du Secteur Rhône-Alpes, de même que la démarche Explolangue sont notre contribution à la construction par chacun de sa propre théorie et de sa propre pratique de langue. Ils fournissent à chacun l’occasion de reprendre son rôle de créateur, d’adaptateur théorique et pratique, à partir de ses expériences comme de
celles des autres.
L’aventure historique d‘un Jacotot, sorti récemment de son oubli, vient à propos rappeler combien nous sommes tous porteurs de nouveautés et de projets. Il nous a paru important de lui faire une place dans ce numéro dans la mesure surtout où, dans sa recherche, il est l’opposé d’un modèle magique qui dépasserait toutes les difficultés sans jamais prêter le flanc à aucune critique, aucune polémique. La recherche et l‘innovation sont, nous le savons d‘expérience, sources de débat et de controverses.
C’est sur un chemin d’invention et de pillage que Dialangues lance ses lecteurs.