Le domino du Kaléidoglotte


Adultes et enfants à partir de 4 ans. Excellente initiation à la lecture et à l’écriture pour des non-­lecteurs.

Composition du jeu

­ – 36 dominos, dont 8 doubles pour la série “écritures fabuleuses”, 55 pour la série “famille”. Les dominos sont constitués à partir de la traduction d’une même phrase dans huit langues différentes pour la série “écritures”, dix langues pour la série “famille”. Certaines boîtes contiennent en outre une série de dominos “solos” (1 langue, 1 blanc) et un double blanc. Parmi les langues figurent la ou les langues d’apprentissage (français et allemand, français et catalan, etc.)


­- Un tableau d’identification des langues.


Des extensions peuvent être acquises au fur et à mesure des progrès des joueurs.

Objectif

Faire entrer dans la lecture et l’apprentissage des langues par le pôle d’une reconnaissance esthétique, premier stade de la construction de la norme linguistique, et fondement logique de la motivation.

Règles du jeu

­ Jeu du domino.


2 joueurs et plus.
Le but du jeu du domino est d’être le premier joueur à avoir posé tous ses dominos … ou le dernier (variante (?))
Chaque joueur reçoit 8 ou 6 dominos selon le nombre de participants à la partie. Il doit rester suffisamment de dominos pour constituer une
pioche. Les dominos sont distribués face cachée.
Le joueur ayant un double commence la partieen posant son double. Si deux ou plus ont des doubles, le plus jeune d’entre eux. Le joueur
suivant doit à son tour poser un domino ayant au moins une langue commune avec le domino déjà posé.

Si le joueur possède un domino correspondant, il le pose à la suite. Sinon, il pioche un domino et passe son tour. Au fur et à mesure de la partie, les dominos forment une chaîne.
Si un joueur a le double correspondant à la langue demandée, il le pose sans attendre son tour.

On joue jusqu’à épuisement des dominos.

­ Jeu de Réussite

1 à 2 joueurs.
Le jeu consiste à grouper les dominos par paires jusqu’à épuisement du paquet.
Le joueur étale six cartes côte à côte sur la table. S’il voit une ou plusieurs paires parmi les six dominos, il les enlève, les met de côté, puis les remplace pour en avoir à nouveau six.
La paire est constituée si les deux dominos ont un côté commun, ou si l’un des dominos est un double.
S’il reste des dominos non regroupables, la réussite est manquée. Il reste à recommencer !

­ Jeu du mémory

2 joueurs et plus.
Les dominos sont étalés retournés sur la table. Chaque joueur à son tour en retourne deux en veillant à ne pas les déplacer, et laisse le temps aux autres joueurs de bien les voir. Le joueur remporte la paire et tente à nouveau sa chance. Sinon, il repose les deux dominos à leur place initiale et le joueur suivant prend le tour.

­ Extensions­-variantes

­ Plusieurs collections thématiques peuvent être constituées à partir des premiers jeux et de leurs extensions (extensions obtenues sur commande) :
­ – langues de France / langues d’Europe
­ – langues romanes / slaves / germaniques /
– langues nordiques / asiatiques / africaines …
­ …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *