Fête de quartier 2019 au Bas-Vernet


Tous polyglottes, cet après-midi du 5 octobre 2019, à la fête du quartier !

 

Un stand des Labos de Babel accueille enfants et adultes pour des jeux multilingues et un atelier passant de cartographie  des langues de passage sur la fête cet après-midi-là. Le Conseil Citoyen met ainsi en route un projet de quartier, Tous polyglottes, qui associera l’école, les associations, les parents, les habitants, pour l’année. Ce projet fait suite à celui des deux années précédentes, où le Conseil Citoyen et l’association “le Bas-Vert” se sont associés au projet multilingue de l’école Victor Duruy, autour des sacs à histoires.

La mallette du kaléidoglotte s’enrichit de quelques jeux pour atelier de stand de fête ou de Forum : à jouer rapidement, même sans table, et pour certains, pourquoi pas, au sol.

– Le jeu des vignettes

Trois plaques différentes, présentant chacune 8 traductions d’un même texte. Avec chacune, on donne une enveloppe contenant les mêmes 8 vignettes. Trois personnes peuvent jouer en parallèle.

Très attractif, et très rapide, sauf si on mélange toutes les vignettes et donne aux participants les trois plaques en même temps ! Excellente entrée en matière :

– la régle se comprend d’elle-même. Pas besoin d’explication. Nous avons particulièrement apprécié la capacité du jeu à attirer et mettre en activité des personnes de tous âges, y compris non-francophones.

– ce premier jeu facilite la compréhension de la règle du domino, qui comporte un élément de stratégie, et apparaît alors comme un réinvestissement un peu plus difficile du jeu d’appariement.

– Les dominos géants

 

Nous avions plusieurs jeux de 14 dominos imprimés et plastifiés au format A5, en plusieurs couleurs, pour éviter les mélanges. Ils ont été obtenus en imprimant en grand format les deux premiers dominos de chaque page des jeux de domino de la mallette.

La règle :

Aligner le plus grand nombre possible de dominos, en plaçant côte à côte des textes identiques, c’est-à-dire dans la même langue.

  

Les petits comme les grands ont paru prendre un grand plaisir à réussir de longs alignements de cartes. Pas besoin de savoir lire ! pas besoin d’être a priori un “enfant sage” bien attentif. La situation était peu propice à la concentration intellectuelle, avec la foule (parfois dix personnes autour du stand), le bruit, la pression de certains parents impatients de terminer le tour des jeux avant le goûter (le centre social offrait le goûter aux enfants qui avaient validé dix activités sur une carte) et les coups de vent (on n’est pas à Perpignan pour rien, c’était Tramontane ce jour-là). Pourtant nous avons pu observer, et les photos le montrent, la force d’attraction que peut exercer une tâche de lecture quand l’enfant la vit comme un défi, et à partir du moment où il commence à réussir.

Les parents regardaient de loin, en général. La petite carte du Centre social a eu un double effet contradictoire : celui de mobiliser de façon très intéressante les enfants et les familles sur une sorte de rallye enfantin, en évitant que la fête ne se résume à une déambulation vague et sans but entre les stands. Et celui de rendre encore plus difficile l’implication des adultes dans les activités proposées. Mais ils étaient là, nous leur avons parlé du projet du Conseil Citoyen, et on peut imaginer que lorsque les classes ou les associations proposeront des activités polyglottes, la conversation familiale pourra d’autant plus aisément s’établir à leur sujet, et leur donner sens.

– L’atelier de cartographie des langues du quartier

Sur une grande affiche les passants sont invités à écrire leur prénom et à le relier aux langues avec lesquelles ils ont un lien personnel (trait plein pour les langues maternelles , en pointillés pour les langues apprises …). La diversité linguistique, une  riche réalité dans ce quartier ! un terreau fertile pour le projet du Conseil citoyen. La première affiche est remplie, il faut en ajouter une deuxième, et on termine sur la nappe, après la clôture, et autour d’une discussion sur l’écriture arabe et ses contraintes !