Le Petit Prince au FSM Tunis


Read this post in English, Malagasy, polski, Español

Celebrating Multilingualism at the Tunis World Social Forum

Suzanne Lehn, Global Voices, 2013

Cet article est publié sur Rising Voices, un site de Global Voices dédié à la formation aux blogs et médias personnels dans des lieux ou pays où il est difficile d’y avoir accès.

Vous seriez-vous cru capable de comprendre, ne serait-ce que partiellement, le sens général d’un texte écrit dans une langue dont vous ne savez rien (à part peut-être qu’elle existe) comme le basque, l’estonien, le hongrois ou le turc ?

Oui, c’est possible ! C’est ce que voulait prouver la démonstration ludique de Labos de Babel, “Magie de l’égalité des Langues : 12 d’un coup !” Il suffit de disposer de ce même texte dans une autre langue que vous ne parlez pas non plus (mais qui soit un peu moins exotique que la première) et de s’y mettre à plusieurs !

Ambiance studieuse et gaie dans une salle tranquille du campus universitaire d’El-Manar pendant le Forum Social Mondial de 2013 à Tunis. Une oasis temporaire à l’écart des discussions politiques et sociales, mais pas moins au coeur du sujet de la dignité (thème de ce FSM). Les animatrices distribuent aux présents, groupés en binômes, des paquets de six bandes de papier plastifié portant un texte apparemment incompréhensible, ainsi que des feutres multicolores. Il s’agit de trier les bandes par langue, puis de les disposer dans l’ordre, par déductions de toutes sortes… c’est un travail de détectives !

Ceci fait dans la concentration, les joueurs – qui s’amusent aussi – se regroupent autour d’une même langue mystérieuse, à présent imprimée sur des feuilles 

un groupe au travail

‘On vient d’apprendre le turc !” FSM 2013 à Tunis. Par Briconcella sur Flickr, (CC BY-NC-SA 2.0)

‘On vient d’apprendre le turc !” FSM 2013 à Tunis. Par Briconcella sur Flickr, (CC BY-NC-SA 2.0)

de papier normales. A l’aide du même texte (qui se révèle être un extrait du Petit Prince rencontrant le renard) dans une langue un peu moins inconnue (allemand, catalan, portugais, etc…), ils s’efforcent d’identifier les mots de même signification, deviner des bribes, et reconstruire l’histoire.

Et pour finir, ils écrivent un court poème dans cette langue nouvellement découverte…

 

 

 

 pptunis2013risingv

 

Pas de doute, c’est magique ! Certes, toutes les langues explorées dans cet atelier s’écrivaient en caractères latins. Mais l’expérience existe aussi avec un texte en lettres arabes. S’inspirant du principe de la pierre de Rosette, qui a fourni la clé à la compréhension moderne des hiéroglyphes égyptiens en présentant un même texte en trois écritures, Labos de Babel Monde a aussi réalisé un atelier avec ce même extrait du “Petit Prince” traduit en arabe dialectal marocain et tunisien (ou darija) plus deux variétés d’arabe littéral.

En outre, l’association travaille à présent sur une expérience similaire avec dix langues de l’Inde, à partir du texte de la Déclaration des Droits de l’Homme.

“Nous sommes tous des experts de notre langue”

Que défendent les animatrices de Labos de Babel Monde ? Cette association basée dans le sud de la France, sous la devise “Tous polyglottes ! Tous capables !” travaille dans le champ des mouvements de l’éducation populaire au niveau international (…) Sa fonction spécifique est de contribuer à faire exister une culture du multilinguisme et produire et diffuser des outils pédagogiques et de formation pour l’enseignement de la polyglossie comme fondement des apprentissages de langue.”

L’association espère, à travers le travail linguistique, promouvoir “l’égalité symbolique des individus et des populations.”

Tout en projetant de rendre ses outils plus disponibles, en ligne et hors ligne, la pratique du groupe s’adresse aux enfants d’âges mêlés et aux enseignants, à travers sessions de formation et participations à des fêtes et forums.

Vous trouverez plus d’informations en visitant leur site internet, ainsi que dans le livre de Joëlle Cordesse, une des fondatrices, “Apprendre et enseigner l’intelligence des langues“. Et si cette approche vous séduit, vous pouvez aussi les contacter via leur site et donner un coup de main : pour se développer, elles souhaitent voir leur déclaration de principes traduite en de nombreuses langues !

rapportlienjoelle